Papiers et complexes auto adhésifs

Actuellement il n’existe pas de procédés de recyclage pour les complexes auto-adhésifs, principalement en raison de la présence de silicone et de colle. Ils sont traités comme des déchets industriels banals (DIB) et sont déposés dans des centres d’enfouissement.

C’est la raison pour laquelle, après 3 ans de recherches et d’études, nous avons mis en place un système de traitement interne de nos déchets de papiers adhésifs et siliconés (1). Nous avons investi dans une machine de traitement des déchets qui les recycle sous forme de briquettes qui serviront de combustible dans une centrale de cogénération.
(1) Nos rebuts de papiers adhésifs et siliconés représentent 80% de la totalité de nos déchets.

La machine est installée depuis juillet 2011 et produira à terme 1 000 tonnes de briquettes par an. A partir de biomasse et des briquettes la centrale thermique produira de l’électricité et de l’eau chaude.

Notre équipement permet aussi de traiter les palettes bois.

NB : L’énergie produite par les 1 000 tonnes de briquettes que nous fabriquons équivaut à 381 tonnes de pétrole, soit une économie de 952 tonnes de co2. (L’industrie française émet 30 millions de tonne de co2/an.)

Retour page précédente.